Accueil > Actualité > Orangeons le monde !

Orangeons le monde !

Publié le 09/11/2020 à 14:11

Le 25 Novembre est la « journée d’élimination de la violence à l’égard des femmes »

Créée en 1999, la « journée des droits de l’homme » vient le 10 Décembre clôturer ces journées.

Pendant ces 16 jours, nous choisissons de rompre le silence et de rappeler ce que l’on définit comme des violences faites aux femmes

Définition : « Tout acte de violence dirigé contre le sexe féminin et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques que ce soit dans la vie publique ou la vie privée » (définition ONU déclaration sur «L’élimination de la violence à l’égard des femmes »)

Le 10 Décembre est aussi, pour les Soroptimist, le SI Day. Pour cette journée, les Soroptimist du monde entier renouvellent leur engagement pour la défense des libertés et des droits humains fondamentaux en participant au projet de la Présidente du Soroptimist International, Sharon Fischer. Son projet « la route vers l’égalité » vise à éliminer les mariages des enfants, l’excision/mutilation génitale féminine, la traite des êtres humains, la migration et les violences conjugales et vise à rétablir les droits des femmes âgées.

Nous soutenons les jeunes femmes qui dénoncent les agressions dont elles sont victimes du fait de leur tenue vestimentaire ; malheureusement ce combat est récurrent chez les femmes :

En 1908 Marie Marvingt, aviatrice émérite et passionnée de sport, décide de s’inscrire au Tour de France cycliste ; elle n’est pas acceptée car femme et ne pouvant pas porter de pantalon; elle s’élance tout de même quelques minutes après le début de la course et affiche la nouvelle tenue qu’elle a créée : la jupe culotte.

Aline Pénitot s’en est emparée pour pratiquer sa passion : l’alpinisme ! En 2020, un album jeunesse rappelle que les filles peuvent choisir de s’habiller comme elles le souhaitent ….. Pour la période 2011-2018, 599 000 femmes de 18 à 75 ans ont été victimes en France de violences physiques ou sexuelles. Tolérer la violence à l’égard des femmes constitue une violation des droits de la personne humaine et des libertés fondamentales comme le rappelle l’ONU en 1993. Il est donc logique que ces 16 jours d’activisme mondial se terminent le 10 Décembre avec la journée des Droits de l’Homme.

Retour à l'accueil